Le covoiturage : les avantages et les inconvénients

Le covoiturage

En ces temps de crise, il est obligatoire, pour chaque usager de n’importe quel moyen de transport, de diminuer au maximum le coût lié aux déplacements. Cela concerne aussi bien les étudiants rentrant chez leurs parents et ayant le budget souvent réduit que les collègues de bureau prenant une seule voiture pour se rendre au travail. Le partage du même moyen de transport, dans ce cas-là de la voiture, a de nombreux avantages et quelques inconvénients sont ignorés. Dans la première partie du présent article, nous analyserons les côtés positifs et ensuite nous passerons au crible ceux qui sont négatifs.

Dans un premier temps, nous voudrions analyser l’aspect économique du covoiturage tout de suite mis en avant lorsqu’on parle de ce type de transport. En effet, le covoiturage consiste à partager équitablement les frais de l’essence nécessaire pour parcourir un trajet établi au préalable. Mais en optant pour ce type de déplacement il n’y a pas que des bénéfices en argent. C’est vrai que même une petite somme économisée est tout de suite ressentie par chaque covoituré mais nombreux sont ceux qui apprécient particulièrement un autre avantage, notamment sa commodité. Des personnes non motorisées ont la possibilité de faire un trajet sans escale pratiquement de porte à porte sans devoir à chaque fois porter de lourdes valises par exemple.

Viennent ensuite les soucis qu’on se fait pour l’environnement. L’aspect écologique n’est pas à sous-estimer dans le contexte de la promotion du développement durable. Le partage d’une seule voiture, ce n’est pas seulement le partage des coûts, c’est aussi la réduction de la circulation et des gaz nuisibles à l’environnement. Une seule voiture sur la route, même avec 5 personnes à son bord, évidemment n’est pas si polluante que 5 voitures avec un seul conducteur. On réduit également les embouteillages à l’entrée de grandes villes l’après-midi.

Toutefois, nombreux sont ceux qui n’hésitent pas à critiquer ce mode de voyager. Les horaires de départ sont souvent avancés comme ceux représentant un inconvénient majeur. D’habitude c’est le propriétaire de la voiture qui fixe l’heure de départ et qui devient une heure imposée pour les covoiturés à laquelle on ne peut que s’adapter.Un autre aspect à ne pas négliger, c’est l’aspect convivial et social. Vous avez l’occasion de rencontrer des gens qui vous n’auriez pas peut-être voir dans la vie de tous les jours. Pendant le trajet parcouru avec une personne inconnue, vous êtes censés maintenir la conversation. Ayez toujours à l’esprit c’est le rôle le plus important d’un covoituré. Une sorte de solidarité s’installe entre vous puisque vous avez le même objectif à atteindre : arriver à la destination.

Un autre problème souvent évoqué, c’est l’impossibilité de faire un détour. Imaginons qu’une personne souhaite arriver au point A qui est éloigné de 10 kilomètres, selon certains témoignages, il est impossible de convaincre certains propriétaires de faire un petit détour.

Il se peut que les personnes voyageant à bord de la même voiture aient des goûts musicaux différents ou privilégient des sujets de conversation qui sont très éloignés de ce qui nous intéresse vraiment. Pour éviter tout problème lié à l’incompatibilité des goûts, lisez attentivement les descriptions des propriétaires publiées sur les sites proposant le covoiturage. On y retrouve des informations précieuses concernant le propriétaire. S’il y a quelque chose qui ne nous convient pas, c’est à nous de choisir si on va répondre à une annonce en acceptant tous les inconvénients qui en découlent ou si on va continuer à chercher ailleurs.