Voiture électrique, oui ou non ?

lohner porscheLes véhicules verts ne sont pas l’invention des temps modernes.  Prototypes ont déjà été créées en 1836. Toutefois, par des restrictions de l’technologie contemporaine, au début du XXe siècle ces voitures ont été remplacés par des véhicules équipés de moteurs à combustion interne, qui permettaient d’atteindre la vitesse beaucoup plus élevée. De plus, la production de masse de voitures à combustion interne de Ford dans les années 1908-1912 a été aussi d’une grande importance. Aujourd’hui, les constructeurs automobiles reconnaissent la supériorité des véhicules électriques sur le gaz. Solution temporaire étaient des voitures hybrides. En fait, c’etaient les voitures avec un moteur à combustion et un moteur électrique, dont la tâche principale était d’obtenir de l’énergie lors du freinage et de l’utiliser lors du démarrage. Cependant, le rôle des composants électriques dans ces voitures sans cesse s’accroît.

Pourquoi une telle solution ? La force motrice de voitures électriques est, bien sûr, l’ électricité stockée précédemment dans les batteries lithium-ion.  Les sources de cette énergie sont, entre autre, combustibles fossiles, la biomasse ou diverses ressources naturelles renouvelables telles que l’énergie éolienne que la combustion est beaucoup moins nocif pour l’environnement que la combustion de combustibles classiques, et même la production d’énergie – plus préférable. Ces voitures sont aussi beaucoup plus calme et ainsi beaucoup plus supportable pour l’entours. Un risque d’ explosion lors d’un accident ou d’un ravitaillement d’essence est aussi beaucoup moins. Cependant, non seulement l’écologie est important mais aussi l’ économie et le confort. Decidement, les frais de voyage sont convaincantes. Surmonter l’épisode de 100 km ne dépasse pas 0.5-1.2 Euro. Pour comparaison, traversant la même section avec véhicule de combustion coûte environ 7,5 euro. De plus, ces voitures ne sont pas d’urgence  Les moteurs ont une structure très simple grâce à peu de pièces mobiles, ce qui vous permettesla roadster d’économiser sur réparations et exploitation . Un grand nombre d’ économies donne également la solution d’ un freinage régénératif, qui permet la récupération d’énergie de freinage et de l’utiliser lors du démarrage et pour autre voie . Un aspect positif est aussi l’absence de boîte de vitesses et l’embrayage, la voiture obtient toujours très bonne accélération . Le voyage, en particulier dans le trafic, devient alors beaucoup plus agréable. La voiture électrique est aussi beaucoup plus silencieux que les voitures ordinaires de combustion interne. Donc, nous pouvons profiter du voyage, tranquillement écoutant de la musique. Beaucoup parlent en faveur, mais nous ne pouvons pas oublier les faiblesses des solutions électriques .C’est surtout à propos de la batterie et sa elimination. Bien que la voiture peut rouler sur une seule batterie pendant environ 10 ans , ce n’est pa sur ce qui se passera après une période d’utilisation . Peut-être jusqu’a ce moment seront mis au point des méthodes sûres de recyclage . Mais c’est bien sur un vaste defaut . C’est important de mentionner aussi la gamme relativement court . Malgré le fait que ces voitures ont une très bonne performance, tels que le modèle nouveau Tesla Roadster de Tesla Motors, qui peuve atteindre la vitesse de 100km/h en 4 secondes, ils ne sont pas bon pour les longues distances. En raison de la capacité limitée de la batterie et de peu d’espace pour stocker l’énergie, leur portée maximale est de 200 à 300 km. Cependant, c’est bien sur l’avantage qu’ ils sont parfaitement adapté à la conduite en ville. Également, les modèles de mieux en mieux sont déjà produit , comme mentionné Tesla Roadster que la gamme avec une batterie complètement chargée est déjà 394 km .

Est-ce que ce marché a de l’avenir? La production de voitures électriques dans le monde a augmenté de 500 à 150 000.  Ainsi,  les faits parlent d’ eux-mêmes.