Choisir une assurance pour voiture sans permis en ligne

assurance pour voiture

Publié le : 19 mars 20217 mins de lecture

Tout comme les voitures ordinaires dont la conduite nécessite un permis, vous devez également prendre une assurance pour votre voiture sans permis (VSP). La loi demande que tous les véhicules à moteur soient assurés afin de garantir la protection du conducteur et des usagers en cas de dommages matériels ou corporels. Ainsi, le Code des assurances a prévu la garantie de responsabilité civile comme couverture minimum à toutes les voitures en état de marche.

Qu’est-ce qu’une voiture sans permis ?

Selon le Code de la route (art. R431-4), la voiture sans permis ou voiturette désigne un quadricycle léger à moteur assimilé à un cyclomoteur. Très économique et pratique, elle se caractérise par un poids limité à 350 kg à vide, une vitesse maximale de 45 km/h, et une cylindrée de 50 cm³. De même, une VSP ne peut transporter que deux personnes. Les Voiturettes sont adaptées aux personnes qui se déplacent généralement sur une courte distance et ne souhaitent pas passer un permis de conduire. Tout jeune âgé d’au moins 14 ans peut conduire une VSP après une formation lui donnant droit à un permis AM (permis cyclomoteur). Ceux qui sont nés avant le 31 janvier 1987 n’ont pas besoin d’un permis avant de conduire leur voiturette. Vous avez la possibilité de conduire votre véhicule sans permis sur tous les trajets en dehors des voies rapides et des autoroutes. En cas de retrait de votre permis, vous avez également la possibilité de conduire une voiturette à moins que cette suspension implique également l’interdiction de conduire tout véhicule à moteur. Malgré le fait qu’il existe des établissements d’assurance spécialisés dans la prise en charge des VSP, il n’est pas souvent facile de trouver une assurance pour voiture sans permis à bon prix.

Quels sont les contrats proposés par les assureurs pour les assurances VSP ?

Au même titre que les voitures classiques, les voitures sans permis sont susceptibles de causer des préjudices matériels et corporels aux conducteurs ou à un tiers. Pour cela, vous devez souscrire une assurance voiture sans permis. Les compagnies d’assurances voiture sans permis offrent les mêmes types de contrats que pour les voitures classiques. On distingue globalement trois types de contrats. Vous avez donc la possibilité de choisir celui qui correspond le mieux à vos envies et à vos besoins et votre budget. Le premier type de contrat est la formule au tiers. Il vous offre la garantie de responsabilité civile. Cette assurance couvre uniquement les préjudices causés à un tiers. Elle est conseillée aux conducteurs novices et aux personnes possédant une voiturette dont la valeur est déjà amoindrie.

Quant à la formule intermédiaire, elle vous offre d’autres garanties en plus de celle de la responsabilité civile. Vous avez donc la possibilité d’être couvert par une assurance en cas d’incendies, de bris de glace ou de vols. Le dernier type de contrat est le plus onéreux, mais offre plus de garanties. Il s’agit de la formule tous risques. Ce type de contrat est adapté aux personnes ayant une voiturette neuve. Votre assureur prend en charge non seulement les dommages causés à autrui, mais vous couvre également en cas d’accident dans lequel votre responsabilité serait engagée. Il faut préciser qu’en plus des garanties basiques, les assurances voiture sans permis offrent également des garanties optionnelles. Vous avez par exemple l’option 0 km qui vous permet de bénéficier d’un dépannage à votre domicile. Vous avez aussi le prêt volant. Cette garantie vous permet de prêter votre VSP à un tiers qui n’est pas assuré. Une autre option qui est la protection juridique vous permet de bénéficier d’une aide de la part de votre assureur en cas de litige.

Comment trouver une assurance pour voiturette ?

Les voitures sans permis sont généralement privilégiées des jeunes conducteurs et des conducteurs résiliés pour retrait ou invalidation de permis. Pour les compagnies d’assurance, leur situation pourrait entrainer une augmentation du risque. Pour cela, certaines d’entre elles refusent d’assurer les voiturettes ou augmentent la prime. Vous devez donc passer au crible tous les contrats obtenus afin de trouver la meilleure offre. Pour y arriver, vous pouvez utiliser un outil de simulation qui vous permet en quelques clics d’avoir facilement accès aux devis des établissements d’assurance voiture sans permis. Grâce à un comparateur en ligne, vous n’aurez qu’à remplir un formulaire pour trouver le meilleur tarif. Cet outil est gratuitement accessible en ligne sur le site des courtiers. Il vous permet également de connaître les formules de garanties concernées. L’utilisation d’un outil comparateur vous évitera les pertes de temps dans la recherche de meilleurs tarifs en passant d’une compagnie d’assurance à une autre et vous permet aussi de faire des économiques.

Après avoir passé un an avec votre assureur, vous avez aussi la possibilité de résilier votre contrat grâce à la loi Hamon. Cela constitue une occasion pour vous souscrire une nouvelle assurance pour VSP la mieux adaptée à votre budget ainsi qu’à vos besoins.

Quel est le prix d’une assurance VSP ?

Le tarif d’une assurance pour VSP est plus élevé que celui d’un contrat d’assurance auto. En effet, il n’existe pas de bonus ni de malus pouvant entrainer une réduction de la prime applicable. Le tarif est presque identique pour toutes les compagnies d’assurance. Cependant, certains paramètres comme le lieu de résidence, l’ancienneté de la voiturette ainsi que ses caractéristiques techniques peuvent influencer le tarif final. Le prix d’une assurance pour voiturette varie généralement de 22 euros à 44 euros par mois en fonction de la formule choisie.

Il faut noter qu’il n’existe aucune condition particulière pour souscrire une assurance pour voiturette. La compagnie aura seulement besoin de votre carte grise qui renseigne sur les caractéristiques techniques du véhicule (le nombre de places, la puissance du moteur et bien d’autres). Cela lui permettra de s’assurer du respect des conditions définies par la loi. De même, le contrat d’assurance auto est toujours soumis à une déclaration des antécédents du propriétaire du véhicule malgré qu’il n’existe aucune clause bonus-malus.


Plan du site