Renault Zoé : Une nouvelle offre pour ceux qui roulent peu

Publié le : 04 septembre 20184 mins de lecture
renault zoeLes voitures électriques ne sont pas accessibles pour tout le monde ; elles ne sont pas sans doute pas chères. Et Renault en est conscient.

Si nous prenons en considération non seulement les coûts liés à l’achat de la voiture (qui commence par 14600 € ; bonus écologique déjà déduit) mais aussi l’installation de la Wallbox – le boîtier de charge domestique (ces coûts sont à partir de 490 € + les frais d’installation qui commencent par 370 €), on peut dire que ces coûts sont vraiment significants. Et jusqu’à maintenant, les conducteurs de la Zoé devaient payer minimum 79 € par mois pour louer les batteries pour ce vehicule. C’est un offre de « Z. E. Flex » avec un engagement minimum de 36 mois et avec un kilomètrage limité ne pouvant pas dépasser 12500 km par an (en fonction de l’abonnement, ce prix pouvait atteindre même 122 € par mois). Mais en voyant que ces coûts peuvent stopper même l’acheteur le plus persuadé pour l’achat de cette voiture, Renault offre dès maintenant la location des batteries pour les clients qui ne roulent pas beaucoup, notamment pas plus que 5000 km par an. Bien sûr, l’engagement reste le même : 36 mois au minimum et avec le limite de kilomètrage qui ne peut pas dépasser 1250 km par trimestre. Les coûts de cette offre (qui est nommée « Z. E. Access ») sont moins chers : on peut presque dire qu’il faut seulement 49 € par mois pour pouvoir conduire cette voiture (pour l’engagement minimum de 36 mois ; pour l’engagement de 24 mois c’est 59 € par mois et pour l’engagement de 12 mois c’est 69 € par mois). Pour tous les tarifs il faut ajouter 20 centimes d’euros par kilomètre surenault zoe interiourplementaire (qui dépasse ces 5000 km par an déjà mentionnés).

« Z. E. Access » est préparée pour ceux qui ne roulent pas beaucoup. Le kilomètrage à ne pas dépasser permet à ses clients de faire des petites distances de 400 km par mois ce qui correspond à un trajet moyen de domicile à travail et à l’enverse de 20 km par jour. Est-ce suffisant pour la plupart d’entre nous ? Si c’est le cas ou non, il est bien de voir que les fabricants sont de plus en plus conscients des coûts de leurs voitures et qu’elles ne sont pas accessibles à tout le monde. Et si l’on veut avoir de plus en plus des voitures électriques sur nos routes, il faut bien réagir à cet état des chose. Et la proposition décrite dans cet article est un bon exemplaire de cette réaction. On attend avec impatience les mouvements des autres fabricants.

Pour se souvenir, quelques mots à propos Renault Zoé. Cette voiture est purement électrique (non hybride), utilisant uniquement l’énergie électrique chargée dans ses batteries. Bien qu’elle a été presentée au Mondial de l’automobile de Paris 2010, sa commercialisation en France a démarrée en mars 2013. Selon son fabricant son autonomie atteint 210 km mais en réalité, dans la circulation « normale », plutôt urbaine, ce sont environ 150 km (bien sûr il y a des moyens pour élargir cette autonomie). « Zoé », selon le fabricant, ce n’est pas un prénom mais un mot grec qui signifie « la vie ».

Plan du site